05/09/2022

Qu'est ce que la renaturation ? Un décodage terres à Terre

Alors que les termes de ré-ensauvagement et renaturation apparaissent de plus en plus dans les médias français, vous vous posez sûrement la question de sa signification, et à juste titre. En effet, même au sein de la communauté scientifique, ce terme relativement nouveau n’a toujours pas trouvé de définition unanime.

Le terme, qui est issu de la traduction de l’anglais ‘rewilding’, est apparu dans les années 2000 du naturaliste Dave Foreman à l’origine de la création du réseau Wildlands aux Etats-Unis. Le ré-ensauvagement ou renaturation désignait alors une sorte de restauration écologique appliquée aux zones anciennement dégradées par l’Homme.

A notre sens, renaturer est le fait d’ouvrir la voie à une nouvelle relation avec la nature, qui puisse être pérenne.

Plutôt que de se concentrer sur certaines espèces en particulier, la renaturation met l’emphase sur les processus naturels qui maintiennent les fonctions écologiques d’un milieu. Restaurer la fonction écologique d’un milieu dans son ensemble, qu’il s’agisse des sols, de la qualité de l’air, du retour des végétaux et la séquestration du carbone qui va avec, c’est tout cela à la fois !

Et l’avantage dans tout cela, c’est que dans la grande majorité des cas, ces processus n’ont besoin de rien ni personne pour se produire !

C’est donc aussi une approche économique et efficiente qui se veut participative et ouverte à tous.

Il s’agit donc de travailler ‘avec’ et non plus ‘contre’ la nature, sans dicter ce à quoi un milieu ‘devrait’ ressembler mais en restant ouvert aux évolutions de ce milieu.

En revanche, la renaturation, ce n’est pas une approche à taille unique qui mettrait systématiquement la nature sous cloche, loin des humains. Il n’est pas non plus question de rejeter l’agriculture ou les autres formes d’activités économiques rurales. La renaturation doit s’insérer dans une mosaïque d’utilisations diverses et variées du territoire français.

Si vous avez l’impression que tout cela est très compliqué, c’est parce que les procédés naturels sont complexes, mais la méthode de renaturation, elle, est très simple ! Il s’agit justement de laisser place à ces procédés en leur donnant le temps et l’espace dont ils ont besoin.

Quelques articles (en anglais) pour en apprendre plus :

Qui était John Muir ? (partie 3)

Lire la suite

Qui était John Muir ? (partie 2)

Lire la suite

Qui était John Muir ? (partie 1)

Lire la suite

Les institutions du bien des sols, partie 3 : la...

Lire la suite
EN